Nos intervenants

L’HOPITALIER Marie Pierre

Avocate associée

Marie-Pierre L’HOPITALIER, docteur en droit, a commencé sa carrière au sein des banques et sociétés de gestion à Paris et notamment a été directeur juridique de FIMATEX (aujourd’hui, Boursorama) et Zebank, 1ère banque en ligne. Quittant Paris, elle créé le cabinet secondaire d’un cabinet parisien et se spécialise dans le domaine de l’informatique et des nouvelles technologies. En 2016, elle rejoint le cabinet d’avocats PARTHEMA pour développer le département Propriété Intellectuelle et Nouvelles Technologies. Elle aide les entreprises à protéger leurs projets, à négocier les contrats avec leurs partenaires informatiques mais également à céder leurs droits dans des conditions optimales ou à mettre en place des licences d’exploitation durables.

Proche des réseaux d’entreprises ligériens liés à l’innovation et au numérique, elle assure un conseil en matière de valorisation des données et des bases de données. Elle a mis en place un cycle de formation lié à l’introduction du RGPD dans les process internes des entreprises.

LinkedIn

Intervention

Que l’IA soit entendue comme une technique visant à se rapprocher de l’intelligence ou comme une simple technique d’automatisation, les algorithmes qui sont le moteur de l’IA ont besoin d’un nombre incommensurable de données. Ce n’est qu’en absorbant toutes ces données que l’IA peut délivrer le service attendu dans le cadre d’un résultat optimal. Les données constituent donc le carburant le l’IA. Là est la richesse ! Producteur ou utilisateur ? Une fois posé ce processus, la valorisation de la donnée apparaît évidente et pour reprendre l’analogie avec le carburant (pétrole), les producteurs de données que sont potentiellement toutes les entreprises sont « assis sur de l’or ». Encore faut-il organiser les données (les extraire) et les qualifier (les raffiner). En effet, certaines données ne peuvent être communiquées eu égard à un engagement de secret ou de confidentialité ; d’autres, bien entendu, ne peuvent être utilisées eu égard à l’exigence de protection de la vie privée (RGPD). Nous verrons donc les procédures à mettre en place pour pouvoir utiliser les données librement pour qu’elles puissent alimenter les algorithmes.

Nos autres intervenants

Venez à la rencontre d’intervenants de haut niveau, dans le déploiement de l’intelligence artificielle de l’entreprenariat de demain.